· 

Catholique ou évangéliste?

Trindade
Trindade

Bien que le Brésil soit un pays officiellement laïc, la religion fait partie de la vie quotidienne. Les brésiliens sont très croyants. Comment expliquer que face à la défaillance du secteur public en matière de santé ou d’éducation, face aux problèmes d’insécurité ou de chômage, les brésiliens restent optimistes, gardent le sourire et prennent la vie du bon côté? Une seule réponse : “confiance en Dieu!”

 

Il s’agit d’une réelle ferveur, d’un sentiment très puissant qui anime la plupart des brésiliens dans leur vie de tous les jours. Le Brésil est un pays profondément croyant. Dieu est le “grand” Père, et tous le remercient de pouvoir vivre. Cela peut faire sourire certains mais c’est une réalité. Notre mode de vie de nantis en Europe occidentale, orientée vers le matérialisme et l’individualisme, nous a appris à vivre et à accepter notre finitude sans Dieu. Les brésiliens nous rappellent qu’il existe d’autres façons d’appréhender la vie. Je parle de la vraie vie, de la vie au quotidien, pas de discussions stériles entre croyants et non croyants.

 

Mais revenons au Brésil et en particulier au dimanche matin. A la télévision, il est difficile de trouver une chaîne qui ne diffuse pas un programme religieux ou une messe. Une des plus importantes chaînes du pays, Record, appartient aux évangélistes, de plus en plus nombreux dans le pays. Lors des messes, les églises sont réellement prises d’assaut. Lorsque dans le quartier de Vila Canaa que je connais bien à Goiânia (tiens, un nom biblique), la circulation est difficile et qu’il est impossible de trouver une place pour garer sa voiture... 

52 semaines, 52 chroniques dans un livre de 234 pages