· 

Le Pantanal, un paradis écologique


Pour découvrir la faune du Brésil, la plupart s’imagine qu’il faut se rendre en Amazonie. Erreur, la végétation y est beaucoup trop dense. C’est dans le Pantanal, la plus vaste zone humide de la planète, que vous pourrez observer au mieux les mammifères, les oiseaux ou les reptiles.

 

Le Pantanal, c’est le bout du monde. Situé à l’ouest du Brésil, en plein milieu de l'Amérique du Sud, cette région d’une superficie de 200.000 km2 (soit un tiers de la France) déborde légèrement sur la Bolivie et le Paraguay et occupe une partie des États brésiliens du Mato Grosso et du Mato Grosso do Sul.

 

Il s’agit d’une ­immense plaine alluviale formée par le bassin du Rio Paraguay. Pendant la saison des pluies, de novembre à avril, le Pantanal se transforme en un vaste marais d’eau douce, près de 80 % du territoire est inondé et la ­hauteur de l’eau varie de quelques centimètres à plus de deux mètres. L'inondation est due à la très faible déclivité de cette région que se trouve à 1.500 kilomètres de la mer et à seulement 150 mètres d'altitude.

 

Le Pantanal est considéré comme l'écosystème le plus dense de la planète tant au point de vue végétal qu'animal, même si son importance est souvent éclipsée par la popularité de la forêt amazonienne auprès des défenseurs de la nature. Et depuis 2000, le parc national du Pantanal est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. La région est formée de rivières encadrées de forêts galeries (ces espaces boisées qui se développent au bord des cours d’eau), de lacs permanents, de plaines herbeuses et de forêts périodiquement inondées... 

52 semaines, 52 chroniques dans un livre de 234 pages