· 

Entre tentatives démocratiques et dictatures - Histoire du Brésil, de 1889 à 1985

Le Corcovado à Rio de Janeiro
Le Corcovado à Rio de Janeiro

Après l’Empire, place à la République. Nous sommes en 1889 et l’Empereur qui avait mis fin à l’esclavage, est déposé par les grands propriétaires terriens (les “coronels”) mécontents de perdre leurs esclaves. C’est donc un empire progressiste qui est remplacé par une république conservatrice. Commence alors une alternance du pouvoir entre les oligarchies des deux États les plus puissants du Brésil, São Paulo et Minas Gerais. Un régime identifié sous le terme de “Café com Leite” (café au lait), en référence à la production de café dans l’État de São Paulo et de lait du Minas Gerais.

 

Cette période qui va de 1889 à 1930 est connue sous le nom de “Vieille république”. Pendant cette période de nombreux européens débarquent dans le sud du Brésil, principalement des italiens, des allemands, des portugais et des espagnols. Cette immigration a profondément modifié et enrichi le pays. Il y avait en effet de nombreux intellectuels, des médecins, des commerçants qui ont fondé des hôpitaux, des usines, des magasins et les premiers syndicats ont été créés par les italiens et les espagnols. Petit à petit, une société blanche dominante issue de l’immigration à émergé et une classe moyenne grandissante a commencé à s'opposer à l’oligarchie en place, sur les questions sociales et politiques.

 

Pendant la première guerre mondiale, le Brésil a été le seul pays d’Amérique du Sud à envoyer des troupes en Europe en 1917, en s’alliant aux Alliés. Mais l’embellie d'après-guerre ne dura pas longtemps. Au début des années 1920, la crise économique due à la chute des cours... 

52 semaines, 52 chroniques dans un livre de 234 pages