· 

Le littoral et les plages du Brésil - La Région du Nord-Est

Itaparica - Club Med
Itaparica - Club Med

La côte nord-est du Brésil


Continuons notre périple le long des côtes brésiliennes. Si la région Sud-Est est considérée comme l’Europe du Brésil, la région Nord-Est est un mélange d’Afrique et de Caraïbes avec ses cocotiers et ses plages de sable blanc à l'eau turquoise.

 

Le Nord-Est comprend neuf États qui tous possèdent une façade maritime. Cette Région est la plus pauvre du pays et les grandes agglomérations situées sur la côte, comme Salvador, Natal, Recife, ou Fortaleza, sont les villes avec la plus forte criminalité du pays.

 

En venant du sud, on aborde la Région par l’État de Bahia, dont le littoral s’étale sur près de 1.000 kilomètres. Bahia est d’abord connu pour sa capitale, Salvador. La vieille ville “Pelourinho”, classée depuis 1985 au Patrimoine mondial de l'Humanité de l’UNESCO, surplombe la baie de “Tous les Saints”. Les bâtiments à l’architecture coloniale du 17e siècle et une multitude d’églises baroques ont été préservés et restaurés. Et le carnaval qui attire les brésiliens de tous le pays et les touristes du monde entier, est le plus grand carnaval populaire de rue de la planète.

 

La baie de “Tous les Saints” est la deuxième plus grande baie du monde, elle s’avance jusqu’à 50 kilomètres à l’intérieur des terres avec une largeur maximale de 45 kilomètres. Parmi les 56 îles que compte la baie, celle d’Itaparica est le plus importante. Pour les amateurs, c’est sur cette île que se trouve l’un des quatre villages du Club Med au Brésil.

 

Sur le millier de kilomètres du littoral, il est encore possible de découvrir de nombreuses plages désertes et des côtes tropicales sauvages. Les villages de pêcheurs et les petites cités coloniales alternent avec des endroits envahis par les touristes. Plusieurs archipels d’îlots paradisiaques s’égrènent le long de la côte, le plus souvent préservés et ouverts à un tourisme vert. Et, certaines portions de la côte sont interdites à toute urbanisation de façon à préserver la nature.

 

Dans le sud de l’État, Trancoso est devenu un lieu de villégiature prisé par la jetset internationale. La petite ville a pu allier le charme colonial d’antan au luxe de quelques pousadas. Un autre village du Club Med se trouve ici. Un peu plus au nord, se situe Porto Seguro. C’est ici que les portugais ont débarqué pour la première fois au Brésil en l’an 1500. La ville a connu un fort développement et les brésiliens y affluent en masse pour y faire la fête.

 

Au nord de Salvador, se situe Praia Do forte, un lieu qui fait penser à Punta Cana en République Dominicaine, avec ses immenses plages et ses grands resorts all-inclusive des chaînes hôtelières espagnoles (comme Iberostar par exemple) qui proposent des séjours via les principaux Tours Operators européens. En remontant toujours plus vers le nord, on traverse les deux plus petits États du Brésil, Sergipe et Alagoas, tous deux d’une superficie inférieure à celle de la Belgique. Ces États sont encore peu fréquentés par les touristes étrangers et le littoral a gardé un aspect sauvage et préservé.

 

Ensuite, vient l’État de Pernambouc et sa capitale Recife, du nom du récif de corail qui borde la côte. Si la ville est célèbre pour ses plages, elle est également connue pour les attaques de requins. La baignade est interdite à marée haute et on ne peut franchir le récif de corail. Malgré les avertissements “Attention Requins”, chaque année plusieurs intrépides sont blessés ou tués par les squales. A côté de Recife, se trouve Olinda, une des villes historiques les mieux préservées du Brésil, inscrite au Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO.

 

Après avoir parcouru la centaine de kilomètres de côtes de l'État de Paraíba, on atteint l'État de Rio Grande do Norte. La capitale Natal (Noël) a été fondée en 1599 le jour de noël. Plages de sable blanc, cocotiers et alizées sont au rendez-vous. L’endroit est prisé par les surfeurs et d’impressionnantes dunes de sables composent de magnifiques paysages.

 

A partir de Natal ou de Recife, il faut moins d’une heure d’avion pour atteindre l'archipel paradisiaque de Fernando de Noronha, classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Célèbre pour ses plages, régulièrement élues les plus belles du monde, l’archipel est très couru et le nombre de visiteurs est limité à 700 personnes par jour.

 

Le littoral de la Région Nord-Est se déroule encore sur trois États, dont Piauí, qui ne fait que 66 kilomètres, comme la côte belge. L’État de Ceara est réputé pour ses superbes plages encore relativement épargnées par le tourisme de masse. Les plages de Canoa Quebrada, au pied d’une falaise et de Jericoacoara avec sa grande dune, sont les endroits les plus fréquentés. La capitale Fortaleza sera dès l’été prochain reliée à Paris par des vols à prix réduits avec Joon, la nouvelle compagnie low cost d'Air France.

 

Enfin, l’État de Maranhão, sur 640 kilomètres de côtes pour la plupart préservées dont “le “parque Nacional dos Lençois Maranhenses”, des dunes de sable blanc et dans les creux, des lagons d'un bleu cristallin qui s’étendent à perte de vue, marque la frontière avec la Région Nord. Le littoral nord du Brésil est marqué par l’immense delta formé par les deux fleuves gigantesques que sont l’Amazone et le Tocantins.

 

Jean-Pol Rihoux