· 

Le Mercosul et l’Union Européenne


Depuis octobre 2017, les négociations au sujet d’accords de libre-échanges entre l’Union européenne et le Mercosul battent leur plein et en cette année 2018, des résultats concrets sont enfin attendus, en dépit de l’opposition farouche du monde agricole européen, en particulier français. Dès 1999, les sud-américains ont formulé à plusieurs reprises des offres de libre-échanges aux européens. Plusieurs négociations ont eu lieu mais toutes ont fait long feu.

 

Alors aujourd’hui, les sud-américains risquent de perdre patience face à l’UE, qui continue de traîner les pieds, malgré les propositions alléchantes d’ouvrir le marché (actuellement très fermé) des pays d’Amérique du Sud aux exportations européennes. Le temps presse et faute d’accord avant la fin mars, début de la campagne pour l’élection présidentielle au Brésil, les négociations seront à nouveau ajournées.

 

Mais tout d’abord, qu’est-ce que le Mercosul ou ou Mercosur? C’est le marché commun du sud : en espagnol, “Mercado Comun del Sur” et en portugais “Mercado Comum do Sul”. Le portugais, langue usuelle du Brésil et l’espagnol, la langue des autres pays d’Amérique du Sud sont les deux langues officielles de cette communauté économique créée en 1991 par le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay. Par la suite, le Venezuela à rejoint les États fondateurs mais depuis 2016, il est suspendu étant donné la violation des droits de l’Homme dans ce pays submergé par une profonde crise politique et en plein naufrage économique. La Bolivie est depuis 2015 dans un processus d’adhésion et les autres pays d’Amérique du sud...

52 semaines, 52 chroniques dans un livre de 234 pages