· 

Les aéroports et le transport aérien au Brésil

L'aéroport Santos Dumont de Rio de Janeiro. Vue depuis le "Pain de Sucre"
L'aéroport Santos Dumont de Rio de Janeiro. Vue depuis le "Pain de Sucre"

Comme expliqué la semaine dernière, le Brésil est une petite destination internationale. La Belgique par exemple est plus visitée par les étrangers que le Brésil. Conséquence, les aéroports sont surtout fréquentés par des Brésiliens pour des vols locaux.

 

L’aéroport international de São Paulo-Guarulhos, le plus important d’Amérique du sud en terme de mouvements, a enregistré en 2017, 38 millions de passagers dont 24 millions pour des vols domestiques.

 

En 2016, les deux autres grands aéroports internationaux, Brasilia et Rio de Janeiro, ont enregistré 18 et 16 millions de passagers, soit moins que Bruxelles-Zaventem avec 22 millions. A titre de comparaison, l'aéroport d’Atlanta aux États-Unis est le plus fréquenté du monde avec 104 millions de passagers et “Charles de Gaulle” à Paris a comptabilisé 66 millions de voyageurs, pour cette même année 2016.

 

Selon la dernière mise à jour du magazine VIAGEM en février 2018, tous les pays d’Europe occidentale disposent de liaisons directes vers le Brésil sauf l’Irlande, la Belgique (oups!) et le Luxembourg. Les destinations d’arrivée au Brésil sont soit São Paulo, soit Rio de Janeiro. Et depuis Madrid, Francfort, Munich, Milan et Lisbonne, il existe des connections directes vers Recife, Fortaleza ou Salvador (des capitales de la région Nord-Est), qui permettent sans vol supplémentaire, de profiter des plages de sable blanc aux eaux turquoises.

 

Au départ du Portugal, le pays frère du Brésil, et de Lisbonne en particulier, il est possible de rejoindre 11 villes au Brésil (dont Brasilia mais malheureusement pas Goiânia où je vis) par vol direct. Et à partir de l’été prochain, Paris sera relié à Fortaleza par des vols à prix réduits avec Joon, la nouvelle compagnie "low cost" d'Air France. Les personnes qui résident en dehors de l'Amérique du Sud et qui voyagent avec une compagnie membre du réseau Oneworld (American Airlines, British Airways, Iberia, Qatar Airways, LATAM…) peuvent réserver à prix avantageux, un pass de trois vols minimum “Visit South America” qui permet de voyager partout au Brésil et en Amérique du Sud.

 

São Paulo est la véritable plaque tournante du trafic aérien au Brésil. L’aéroport international de Guarulhos accueille la majorité des vols internationaux et à partir de là, les voyageurs peuvent atteindre toutes les destinations nationales. L’autre aéroport de São Paulo, Congonhas, est exclusivement dédié aux vols domestiques. Il s’agit du deuxième aéroport le plus important du Brésil : 21 millions de personnes y ont transité en 2016.

 

Les mouvements de passagers à partir de Congonhas concernent en premier lieu l’aéroport “Santos Dumont”, l’autre aéroport de Rio de Janeiro qui accueille uniquement les vols domestiques. Cet aéroport est situé en pleine ville, en bordure de la baie de Guanabara, juste avant la plage de Flamengo et au pied du fameux pic rocheux du Pain de Sucre.

 

Situé en plein milieu urbain et régulièrement saturé, l’aéroport de Congonhas à São Paulo figure parmi les plus dangereux du monde, surtout par temps de pluie. Pour les déplacements en avion à partir des capitales des États du Brésil et d’autres grandes villes et, quel que soit le lieu de destination dans le pays, il faut bien souvent faire escale dans cet aéroport.

 

Plusieurs régions du Brésil, en particulier la région Nord (États d’Amazonas, Para, Acre, Roraima…) étant très difficilement accessibles par la route et vu l’absence de réseau ferroviaire, il faut se déplacer en avion. Plus de 200 aéroports civils sont recensés dans le pays.

 

Le Brésil compte 4 principales compagnies aériennes, LATAM la première compagnie aérienne d’Amérique du Sud, GOL, leader sur le marché domestique, AZUL et AVIANCA.

 

LATAM est la plus grande compagnie aérienne du Brésil et de toute l’Amérique du Sud. Elle est issue de la fusion en 2012 entre la société brésilienne TAM (fondée en 1998) et la société chilienne LAN. LATAM Airlines assure des connections entre les principales villes brésiliennes et des liaisons internationales avec les capitales des pays d'Amérique latine et plusieurs villes aux États-Unis. Les destinations européennes sont Francfort, Paris, Londres, Madrid et Milan.

 

Constituée en 2001, la compagnie GOL dessert 60 destinations au Brésil et occupe la première place pour le trafic domestique, avec 37 % du marché national. En 2007, elle a racheté la compagnie VARIG en faillite, une ancienne société aérienne brésilienne qui avait été créée en 1927.

 

AZUL est une compagnie fondée en 2008. En pleine croissance, sa part du marché national est passée de 7% à 17% entre 2010 et 2016. AZUL assure des liaisons entre 99 aéroports brésiliens, un record!

 

La Quatrième compagnie brésilienne en importance s’appelle AVIANCA BRASIL. Depuis 1998, cette société à pris son indépendance par rapport à son ancienne maison mère, AVIANCA, une compagnie colombienne créée en 1919, la plus ancienne en activité sur le continent américain.

 

Jean-Pol Rihoux

 

Extrait de "52 chroniques pour découvrir le Brésil"