· 

Michel Temer, un président impopulaire et en pleine tourmente

Michel Temer
Michel Temer

Après un intérim de 6 mois, Michel Temer est devenu président du Brésil le 31 août 2016. Il occupait précédemment le poste de vice-président et la destitution de Dilma Rousseff pour maquillage des comptes publics, l’a propulsé automatiquement à la magistrature suprême.

 

En octobre de cette année, les brésiliens vont choisir un nouveau président qui entrera en fonction le 1e janvier 2019. Et il y a très peu de chance que Temer soit reconduit : son taux de popularité est actuellement de 5% et sa candidature n’est d’ailleurs pas à l’ordre du jour.

 

Michel Temer est le premier président issu de la très influente communauté libanaise du Brésil. La diaspora libanaise compte de 12 à 15 millions de personnes dans le monde, dont la moitié vit au Brésil. La première vague d'immigration vers le Brésil et d’autres pays d’Amérique latine remonte vers le milieu du 19e siècle. Les chrétiens maronites persécutés, fuyaient le pays.

 

Les parents de Michel Temer sont arrivés plus tard, en 1924. Comme la plupart des immigrants libanais, ils se sont installés dans une région très conservatrice et très riche appelée "Interior Paulista", à savoir l’État de São Paulo, hors l’agglomération de São Paulo et la région littorale. Il y acquièrent une fazenda et cultivent le café, le riz et la canne à sucre.

 

Michel Miguel Elias Temer Lulia naît en 1940. Après des études de droit, il entreprend une brillante carrière d’abord d’avocat et ensuite dans la fonction publique. Il deviendra successivement procureur, procureur général... 

52 semaines, 52 chroniques dans un livre de 234 pages