“Minas Gerais”, les mines de la Couronne portugaise

Photo : Wikipédia
Photo : Wikipédia

D’une superficie un peu inférieure à celle de la France, l'État de Minas Gerais est le plus grand État de la région Sud-Est du Brésil et le deuxième plus riche du pays après celui de Sao Paulo. Bien que sans accès à l’océan, le Minas Gerais occupe une position stratégique, une situation centrale entre les États de São Paulo et de Rio au sud, de Bahia au nord et de Goiás et du District fédéral à l’ouest.

 

Parler de Minas Gerais, les “Mines Générales”, c’est immanquablement replonger dans l’histoire car les premiers gisements d’or furent découverts à la fin du 17e siècle, dans cette région. Cette découverte a provoqué une ruée vers l'or, une croissance spectaculaire de la population du Brésil et le déplacement de la vie économique et politique du nord-est du pays vers le sud-est. Pour plus de détails, voyez ma chronique d’octobre 2017.

 

La quasi totalité de l’or et des diamants extraits était envoyée directement au Portugal et le cinquième de toutes ces richesses était directement destiné à la famille royale. C’est logiquement dans l’actuel Minas Gerais, qu’a soufflé le premier vent de révolte contre les portugais et que les bases de l’indépendance du Brésil ont été jetées. Les premières rébellions furent lourdement réprimées et l’un des leaders, Tiradentes, qui deviendra plus tard le symbole de la lutte pour l'indépendance du Brésil, fut pendu et démembré.

 

De cette époque où l’or et le diamant affluaient, subsistent les cités coloniales les plus belles et les mieux conservées du Brésil. Lorsque les gisements se sont épuisés à la fin du 18e... 

52 semaines, 52 chroniques dans un livre de 234 pages