· 

Top 10 des régions hydrographiques du Brésil

Rio Iguaçu - Bassin du Parana
Rio Iguaçu - Bassin du Parana

Le Brésil possède l'un des réseaux hydrographiques les plus étendus de la planète. Près de 15% des réserves d’eau douce se trouvent au Brésil.

 

Le pays est divisé en 12 grandes régions hydrographiques. Les 2 plus petits bassins sont ceux de Atlantico Sul et de l'Uruguai, qui s'étendent respectivement sur 186.000 et 175.000 km2 dans l'extrême sud du pays. 

 

Voici les 10 plus importants bassins en superficie. Les 4 premières régions de ce classement se détachent nettement :  elles englobent les cours d'eau principaux du Brésil.

 

Un carte très détaillée du réseau hydrographique brésilien est disponible sur le site du Ministère des Transports :

http://www.transportes.gov.br/images/aquaviario/2014/11/regioes_hidrovias.pdf

10. Atlântico Sudeste

Ce bassin de 230.000 km2 est très peuplé et possède une densité de population 6 fois supérieure à la moyenne. La région marquée par une grande diversité des activités économiques, comprend de grandes agglomérations comme Rio de Janeiro, Santos (le port le plus proche de Sao Paulo) ou Vitoria, la capitale de l'Etat d'Espirito Santo.

 

Rio de Janeiro est campée en bordure de l’océan atlantique, sur la baie de Guanabara qui pénètre une trentaine de kilomètres dans les terres.

 

Les principaux fleuves de cette région hydrographique sont le rio Paraíba do Sul (1.140 kilomètres) et le rio Doce (850 kilomètres). C'est sur un affluent de ce fleuve qu'est arrivée la pire catastrophe écologique de toute l'histoire du Brésil. Le 5 novembre 2015, la rupture du barrage de Bento Rodrigues a entraîné l'écoulement de millions de tonnes de boues issues de l'exploitation d'une mine de fer.

 

Plus de 40 millions de mètres cubes d’une boue chargée de métaux lourds ont saccagé la faune et la flore, tué 19 personnes, rayé de la carte le village de Bento Rodrigues et dévasté toute une région. La coulée s’est déversée dans le Rio Doce et contaminé le fleuve sur 600 kilomètres jusqu'à l’océan Atlantique.


9. Atlântico Nordeste Ocidental

La région hydrographique s'étend sur 254.000 km2 et englobe la plus grande partie de l'Etat de Maranhão dont la capitale est São Luis.

 

La ville de Saint-Louis fut fondée en 1612 par des colons français en l'honneur du Roi Louis XIII et la nouvelle colonie fut dénommée “France Equinoxiale” en référence à la situation proche de l’équateur, là où les jours et les nuits ont la même durée. Mais dès 1615, les Portugais rassemblèrent une armée qui chassa les colons. Les français tentèrent alors leur chance plus au nord dans un territoire qui est aujourd'hui la Guyane française.

 

São Luis est la seule capitale d'État du Brésil à n'avoir pas été fondée par les Portugais ou les Brésiliens


8. Atlântico Nordeste Oriental

Sur 288.000 km2, le bassin côtier Nordeste Oriental possède une grande importance sur le plan socio-économique. Il se développe sur 5 Etats de la région Nord-Est et comprend les capitales de ces Etats : Fortaleza (Etat de Ceara), Natal (Etat de Rio Grande do Norte), João Pessoa (Etat de Paraíba), Recife (Etat de Pernambouc) et Maceió (Etat de Alagoas).

 

Si la ville de Recife est célèbre pour ses plages, elle est également connue pour les attaques de requins. La baignade est interdite à marée haute et on ne peut franchir le récif de corail. 

 

Natal (Noël) a été fondée en 1599 le jour de noël. Plages de sable blanc, cocotiers et d’impressionnantes dunes de sables composent de magnifiques paysages… Mais c'est également le ville la plus dangereuse du Brésil. Voyez le Top 10 des villes les plus dangereuses.

 

Fortaleza est une des destinations touristiques les plus populaires du Brésil. Les températures y sont élevées tout au long de l’année et en hiver (de juin à septembre), la ville accueille plus de visiteurs que Rio de Janeiro. Le parc aquatique “Beach Park” (5.000 visiteurs par jour) est considéré comme le meilleur du pays.


7. Parnaíba

Le rio Parnaíba d'une longueur de près de 1.500 kilomètres, constitue la frontière naturelle entre les Etats brésiliens de Piauí et de Maranhão. Son bassin hydrographique s'étend sur 344.000 km2.

 

Le delta du Parnaíba, un des plus vastes d'Amérique du Sud, est composé de 5 bras  et de 73 îles. Il est renommé pour l'écotourisme, l'observation de mammifères, de reptiles et d'oiseaux et pour sa grandes variété de paysages : plages de sable, mangroves ou espaces dunaires.


6. Paraguai

La partie brésilienne du bassin du Paraguai s'étend sur 360.000 km2 . Au total cette région hydrographique s'étale sur 1,1 million de km2 en Bolivie, au Paraguay, en Argentine et au Brésil. Le rio Paraguai, affluent du Rio Paraná (voir infra) fait plus de 2.600 kilomètres..

 

Au Brésil, ce bassin englobe les États du Mato Grosso et du Mato Grosso do Sul. C'est ici que se trouve le Pantanal, la plus vaste zone humide de la planète. Un véritable paradis écologique pour observer au mieux les mammifères, les oiseaux ou les reptiles.

 

Le Pantanal est une ­immense plaine alluviale de 200.000 km2, soit un tiers de la superficie de la France. Pendant la saison des pluies, de novembre à avril, le Pantanal se transforme en un vaste marais d’eau douce, près de 80 % du territoire est inondé et la ­hauteur de l’eau varie de quelques centimètres à plus de deux mètres.

 

L'inondation est due à la très faible déclivité de cette région que se trouve à 1.500 kilomètres de la mer et à seulement 150 mètres d'altitude. Cette région est considéré comme l'écosystème le plus dense de la planète tant au point de vue végétal qu'animal. 


5. Atlântico Leste

C'est dans ce bassin de 390.000 km2 de que se trouve Salvador, la première capitale du Brésil et la baie de "Tous les Saints".

 

Le centre historique de Salvador, “Pelourinho”, classé depuis 1985 au Patrimoine mondial de l'Humanité de l’UNESCO, surplombe la baie. Les bâtiments à l’architecture coloniale du 17e siècle et une multitude d’églises baroques ont été préservés et restaurés. Et le carnaval qui attire les brésiliens de tous le pays et les touristes du monde entier, est le plus grand carnaval populaire de rue de la planète.

 

La baie de “Tous les Saints” est la deuxième plus grande baie du monde, elle s’avance jusqu’à 50 kilomètres à l’intérieur des terres avec une largeur maximale de 45 kilomètres.

 

Parmi les 56 îles que compte la baie, celle d’Itaparica est le plus importante. Sur cette île, se trouve l'un des 4 villages du Club Med au Brésil.


4. Sao Francisco

Le fleuve Sao Francisco est long de 3.200 kilomètres (à titre de comparaison, le Danube en Europe en fait 3.000) et son bassin occupe une superficie de 640.00 km2.

 

Il prend naissance dans la riche région du Sud-Est du pays et se jette dans la région Nord-Est, la plus pauvre du Brésil. Plus long cours d'eau entièrement situé dans le pays, Il est connu sous le nom de "fleuve de l'union nationale".

 

Sa source est située dans l'État de Minas Gerais, les "Mines Générales", un État au relief montagneux. Les premiers gisements d’or furent découverts à la fin du 17e siècle, dans cette région. Cette découverte a provoqué une ruée vers l'or, une croissance spectaculaire de la population du Brésil et le déplacement de la vie économique et politique du nord-est du pays vers le sud-est.

 

Comme la plupart des fleuves brésiliens (exception faite de l'Amazone), le rio São Francisco est parcouru par de nombreuses chutes d'eau et cataractes qui alimentent de puissantes centrales hydroélectriques.


3. Parana

Le rio Paraná prend sa source au centre du Brésil sur les hauts-plateaux et se jette dans l’Atlantique à Buenos Aires, la capitale de l’Argentine, située dans le nord du pays. Avec près de 4.900 kilomètres, il s'agit du plus long fleuve d'Amérique du Sud, après l'Amazone et le septième du monde. La superficie du bassin, un des plus vastes du monde, est de 2,5 millions de km2 dont près de 900.000 situés au Brésil.

 

le Paraná est très impétueux dans sa partie brésilienne : chutes d’eau, rapides, gorges encaissés et plusieurs gigantesques barrages qui alimentent des centrales électriques. 

 

Sur l'un de ses affluents, se situent les célèbres chutes d'Iguaçu, sans doute les plus belles de la planète, à la frontière entre l’Argentine et le Brésil. Il s’agit d’un ensemble de 275 cascades qui se jettent les unes dans les autres sur un front de 3 kilomètres, au cœur d’une végétation tropicale exubérante. Certaines chutes atteignent 100 mètres de hauteur.

 

A une vingtaine de kilomètres des chutes, se dresse le barrage d'Itaipu, sur le rio Paraná. C’est le deuxième plus grand du monde, après le barrage des Trois Gorges en Chine. Il mesure plus de sept kilomètres de long et la hauteur de l’ouvrage culmine à 225 mètres.  


2. Tocantins-Araguaia

Ce bassin de 967.000 km2, comprend 2 grands cours d'eau : Le Tocantins (2.400 kilomètres) et son affluent l’Araguaia (2.100 kilomètres). Ils prennent naissance dans le centre du Brésil, sur les hauts plateaux et s'écoulent du sud vers le nord.

 

Le Tocantins se jette dans l’Atlantique non loin de l’embouchure de l’Amazone. Son débit  est très variable selon la saison. Le débit peut passer de 2.000 m3/seconde pendant la saison sèche à 50.000 pendant la saison des pluies.

 

L'Araguaia constitue une frontière naturelle entre l’État de Goiás et l'État du Mato Grosso. Certaines portions de la rivière sont des destinations très fréquentées pour leurs superbes plages de sable, l’écotourisme et la pêche.

 

Fait remarquable, la plus grande île du monde située au milieu d’un cours d’eau (après l’île de Marajó située à l’embouchure de l’Amazone) se trouve entre deux très larges bras du Rio Araguaia : l’île de Bananal. Elle mesure 350 kilomètres de longueur pour 55 kilomètres de largeur, sa superficie est de 19.000 km2.


1. Amazonica

Au Brésil, le bassin de l'Amazone s'étend sur 3,8 millions de km2, soit sur 45% du territoire du Brésil.

 

Ce bassin hydrographique, le plus vaste de la planète (au total, il s'étend sur 7 millions de km2), représente environ 20% du volume total des eaux douces déversées dans les océans. L'Amazone est le fleuve de tous les records: plus de mille affluents, un débit moyen de plus de 200.000 m3/seconde (60 fois le débit du Nil) et une longueur de 7.000 kilomètres (comme le Nil).

 

L’Amazone prend naissance dans la Cordillère des Andes au Pérou et se déverse dans l’Atlantique, dans le nord du Brésil. A son endroit le plus large, le fleuve fait 11 kilomètres en saison sèche et 50 kilomètres pendant la saison des pluies!

 

Autre fait étonnant, aucun pont ni barrage ne le franchit sur des milliers de kilomètres. La traversée se fait en bac ou en ferry. La largeur du fleuve, sa profondeur (jusqu'à 100 mètres), sa puissance, la multitude de bras fluviaux, les berges inondées plusieurs mois par an, constituent autant d’obstacles à la construction de telles infrastructures. Et à l’embouchure du fleuve, l’île de Marajó occupe une superficie de 40.000 km2, soit un territoire plus vaste que la Belgique. 


Voyez ma chronique du 5 septembre 2017