· 

Top 10 des Eglises évangéliques au Brésil

Cristo Redentor - Rio de Janeiro
Cristo Redentor - Rio de Janeiro

Cela semble incroyable et pourtant c'est la réalité : tous les jours, 25 nouvelles organisations religieuses sont créées au Brésil.

 

Le 27 mars 2017, le grand quotidien national "O Globo" titrait "Depuis 2010, une nouvelle organisation religieuse est fondée toutes les heures". De janvier 2010 à février 2017, 67.951 nouvelles entreprises ont été enregistrées sous la rubrique "organisations religieuses ou philosophiques" au Brésil. Tous les jours, 5 filiales d'Église déjà existantes et 20 nouvelles Églises voient ainsi le jour. Les raisons mises en avant sont les facilités administratives, la forte progression du néo-pentecôtisme et les effets de la crise économique.

 

Pour démarrer, il suffit d’un local (commerce ou garage désaffecté par exemple), de quelques chaises en plastique et d’une sono. Sans formation particulière mais avec des talents de communicateur et un fort charisme, vous devenez le fondateur d’une Église néo-pentecôtiste.

 

Le néo-pentecôtisme forme la dernière vague du pentecôtisme, un courant évangélique récent, au sein du l'Eglise protestante.

 

Le protestantisme est une des principales branches du christianisme avec le catholicisme et l’orthodoxie. Au début du 16e siècle, le protestantisme est né du rejet des orientations prises par l'Eglise catholique (par exemple, le rejet de l’autorité du pape), sous l’impulsion notamment de Martin Luther en Allemagne et de Jean Calvin en France. Les guerres de religions ont opposé catholiques et protestants (appelés aussi huguenots) et ensanglanté la France pendant toute la seconde moitié du 16e siècle. Historiquement, deux grands courants ont vu le jour : les réformés (calvinistes) et les luthériens. Ces mouvements protestants se sont fortement développés en Europe du Nord et en Amérique du Nord.

 

Au sein des communautés protestantes, le mouvement évangélique insiste sur le fait que pour pouvoir bénéficier de ce que Dieu nous donne, il faut faire un effort en sa direction. Il ne s’agit pas de dons gratuits de Dieu. Par exemple, il faut être adulte et croyant pour pouvoir être baptisé alors que les pour les protestants “historiques”, il n’y a rien à faire, même pas  savoir ce que signifie le baptême pour être baptisé car il s’agit d’un don de Dieu.

 

Le pentecôtisme est un courant évangélique issu d'un réveil, d’une volonté de renaissance, initié par des pasteurs aux États-Unis au début du 20e siècle. Ce mouvement se caractérise par l'importance donnée à la Bible, à la nouvelle naissance, au Saint-Esprit, au baptême adulte, à l’engagement moral de vie ainsi que par l’autonomie locale des Eglises.

 

Le néo-pentecôtisme, apparu dans les années 1970, introduit de nouvelles caractéristiques comme une plus grande permissivité morale, une plus forte diabolisation du monde, un intérêt pour la vie matérielle, une conquête des médias et une implication dans la vie politique. Son succès résulte d’une articulation réussie entre le christianisme marchand, la réussite individuelle et une morale conservatrice. Sans oublier un rapport décomplexé par rapport à l’argent, c'est la théologie de la prospérité.

 

Au même titre que le salut, la prospérité, le pardon des péchés, la santé, la richesse et même la libération des influences démoniaques sont promises aux croyants. En citant sans cesse les évangiles, les pasteurs martèlent que celui qui donne recevra au centuple et que le succès est disponible ici et maintenant. Selon les néo-pentecôtistes, la volonté de Dieu est la prospérité matérielle et financière de chacun. Mais celui qui veut vivre dans la prospérité et l’abondance et empêcher Satan de mettre fin aux bénédictions financières de Dieu, doit traduire sa foi en actes. Il doit donner à l'Eglise (généralement 10% de ses revenus) et la loi divine de compensation s’enclenchera. Plus le croyant donnera, plus il lui sera donné et bientôt se développera un cercle vertueux de prospérité.

 

Ces discours suscitent d’immenses espoirs, en particulier auprès de populations dont la réalité quotidienne est la souffrance et la misère. Cette invitation à positiver l’avenir éblouit et les shows religieux diffusés à la télévision, sont des promesses vivantes de prospérité bien réelles. Des rassemblements de plusieurs dizaines de milliers de personnes dans des méga-églises urbaines constituent des spectacles grandioses d’une rare intensité. Les fidèles sont subjugués, envoutés par les harangues et les cris du prédicateur, par les séances d’exorcisme et de guérison, par les témoignages poignants de miraculés de la vie. Il ne tient qu’à vous d’être partie prenante. 

 

Les historiens distinguent trois grandes vagues dans l'implantation du pentecôtisme au Brésil. La première vague, le pentecôtisme classique, se situe entre 1910 et 1950, avec la fondation des premières Eglises historiques par des missionnaires en provenance des Etats-Unis : "Congrégation Chrétienne du Brésil" (classement n°4) et "Assemblée de Dieu" (classement n°1) notamment. 

 

A partir de 1950, la deuxième vague se caractérise par l'apparition de prédicateurs qui ont commencé à évangéliser les masses en utilisant les moyens de communication modernes, en particulier la radio. De cette époque datent "Eglise Dieu est Amour" (classement n°6) et "Eglise de l'Evangile Quadrangulaire" (classement n°5).

 

La troisième vague apparue dans les années 1970, rejette les coutumes austères des évangéliques (ou évangélistes) historiques et prône la prospérité matérielle et financière des fidèles. C'est le néo-pentecôtisme, un courant religieux, basé sur la théologie de la prospérité. Les Eglises sont gérées et administrées comme des entreprises avec un département marketing et des techniques de communication à la pointe du progrès. Toutes ces Eglises de création récente, ont été fondées par des brésiliens. La toute première fut "Eglise Universelle du Règne de Dieu" (classement n°3) qui possède entre autres médias, la deuxième plus grande chaîne de télévision du Brésil, "Rede Record".

 

En décembre 2016, l'Institut de Recherche "Datafolha" (www.datafolha.com.br) a publié un rapport très fouillé sur le profil et les opinions des évangéliques au Brésil. En 2016, 29% de la population de plus de 16 ans, se déclarait évangéliste dont 22%, pentecôtiste. Les catholiques ne représentent plus que 50% de la population, alors qu'en 1994, 75% des brésiliens étaient catholiques. Pendant cette même période, les pentecôtistes sont passés de 10 à 22% de la population. Et les analyses démontrent que 44% des évangéliques sont d'anciens catholiques.

 

Il faut bien le dire, les Églises pentecôtistes (certains parlent de sectes) sont bien plus proches des gens et plus impliquées dans leur vie que ne le sont les institutions publiques ou l'Eglise catholique. La théologie de la libération des année 1960-1970 où l’action de l’Eglise catholique était orientée vers les plus pauvres en Amérique latine, n’est plus qu’un vague souvenir. La place était à prendre et les mouvements pentecôtistes ont intelligemment saisi l’opportunité. Très clairement ce courant religieux ne progresse pas pour des raisons théologiques, c'est une question d’ordre sociologique.

 

D’après certaines projections, le nombre d’évangéliques au Brésil devrait dans une quinzaine d’années atteindre le nombre de catholiques. 

 

Voici le top 10 des Eglises évangéliques qui comptent le plus de fidèles au Brésil, selon les données officielles (2016) de l'Institut "Datafolha".

10. Igreja Mundial do Poder de Deus


"Eglise Mondiale du Pouvoir de Dieu"

Néo-pentecôtiste

Données DATAFOLHA 2016 :

2% des évangéliques du Brésil

 

Fondée en 1998 par Valdemiro Santiago, ex-membre de l'Eglise Universelle du Règne de Dieu (classement n°3), l'Eglise Mondiale du Pouvoir de Dieu rassemble près de 800.000 fidèles et compte plus ou moins 3.000 lieux de cultes au Brésil, souvent de petits espaces désaffectés transformés en temples.

D'après le magazine américain Forbes, sa fortune personnelle est estimée à 220 millions de dollars. Grand showman, Valdemiro Santiago est le deuxième pasteur télévangéliste le plus riche du Brésil. Il a été accusé à plusieurs reprises de s'être approprié l'argent des fidèles.

Un temple immense "Cidade Mundial dos Sonhos de Deus"  pouvant accueillir plus de 100.000 personnes a été inauguré en 2011 à Guarulhos près de l'aéroport international de São Paulo. 

Valdemiro Santiago
Valdemiro Santiago

9. Igreja Internacional da Graça de Deus


"Eglise Internationale de la Grâce de Dieu"

Néo-pentecôtiste

Données DATAFOLHA 2016 :

2% des évangéliques du Brésil

 

Comme Valdemiro Santiago (classement n°10), Romildo Ribeiro Soares, "Missionário R.R. Soares" est un  ancien prédicateur de l'Eglise Universelle du Règne de Dieu (classement n°3). Il a fait dissidence en 1980 et fondé sa propre Eglise. 

Forbes estime ses avoirs personnels à 125 millions de dollars. A la fois chanteur et télévangéliste, il est le quatrième prédicateur le plus riche du Brésil.

Son "Show da Fé", le "Show de la Foi" est une émission très populaire à la télévision.

Un nouveau temple d'une capacité de 10.000 places est en cours de construction à São Paulo. 

Missionário R.R. Soares
Missionário R.R. Soares

8. Igreja Presbiteriana do Brasil


"Eglise Presbytérienne du Brésil"

Evangélique traditionnelle

Données DATAFOLHA 2016 :

2% des évangéliques du Brésil

 

Contrairement aux deux Eglises précédentes, créées en 1980 et en 1998, au Brésil par des brésiliens, l'Eglise presbytérienne a une origine beaucoup plus ancienne. Elle a vu le jour au 16e siècle en Ecosse et fait partie de de la branche réformée d'origine calviniste.

L'Eglise presbytérienne du Brésil a été fondée en 1862 par un missionnaire américain. Elle compte plus de 5.000 lieux de culte dans le pays. 

Cathédrale presbyterienne de Rio de Janeiro
Cathédrale presbyterienne de Rio de Janeiro

7. Igreja Adventista do Sétimo Dia no Brasil


"Eglise Adventiste du Septième jour"

Evangélique traditionnelle

Données DATAFOLHA 2016 :

3% des évangéliques du Brésil

 

L'Eglise adventiste a vu le jour en 1863 aux Etats-Unis suite à un mouvement de réveil conduit par un prédicateur baptiste.

Les premiers missionnaires sont arrivés en 1893 et la première église a été construite en 1896 dans le sud du pays.

Aujourd'hui l'Eglise compte 1.600.000 fidèles au Brésil.

Première église adventiste du Brésil en 1896
Première église adventiste du Brésil en 1896

6. Igreja Pentecostal Deus É Amor


"Eglise Pentecôtiste Dieu est Amour"

Néo-pentecôtiste

Données DATAFOLHA 2016 :

3% des évangéliques du Brésil

 

L'Eglise "Dieu est Amour" a été fondée en 1962 par le brésilien David Miranda. Il est décédé en 2015 et depuis, son épouse lui a succédé à la tête de l'Eglise.

Les séances d'exorcisme et de miracles en direct ont largement contribué au développement de cette Eglise qui compte aujourd'hui 17.000 lieux  de culte au Brésil et à travers le monde.

En 2004, le "Temple de la Gloire de Dieu" pouvant accueillir 60.000 personnes, a été inauguré dans le centre de São Paulo.

"Templo da Glória de Deus" à São Paulo
"Templo da Glória de Deus" à São Paulo

5. Igreja do Evangelho Quadrangular


"Eglise de l'Evangile Quadrangulaire"

Pentecôtiste

Données DATAFOLHA 2016 :

5% des évangéliques du Brésil

 

Les missionnaires de cette Eglise pentecôtiste américaine fondée en 1923, sont arrivés au Brésil en 1951.

Ils ont innové en utilisant la radio et ont mené une véritable croisade itinérante  pour évangéliser les foules, connue sous le nom de "Cruzada Nacional de Evangelização".

Aujourd'hui l'Eglise compte 11.000 lieux de culte au Brésil et revendique plus de 3 millions de fidèles.

Années 1950 "Cruzada Nacional de Evangelização"
Années 1950 "Cruzada Nacional de Evangelização"

4. Congregação Cristã no Brasil


"Congrégation Chrétienne au Brésil"

Pentecôtiste

Données DATAFOLHA 2016 :

6% des évangéliques du Brésil

 

Historiquement, il s'agit de la première Eglise pentecôtiste à s'être installée au Brésil en 1910.

L'Eglise est originaire des Etats-Unis, fondée au début des années 1900 par des italo-américains qui avaient opté pour le baptême adulte par immersion. Les historiens parlent de "mouvement pentecôtiste italien" pour désigner la Congrégation chrétienne.

A São Paulo, un temple de cette Eglise peut accueillir 5.000 personnes.

Temple à São Paulo
Temple à São Paulo

3. Igreja Universal do Reino de Deus


"Eglise Universelle du Règne de Dieu"

Néo-pentecôtiste

Données DATAFOLHA 2016 :

8% des évangéliques du Brésil

 

Fondée par le brésilien Edir Macedo en 1977, c'est la première Eglise considérée comme néo-pentecôtiste au Brésil.

Son fondateur peut se prévaloir d'une réussite exceptionnelle. Il est devenu le plus riche télévangéliste du pays. Selon Forbes, sa fortune personnelle est estimée à 950 millions de dollars. Il contrôle la deuxième plus grande chaîne de télévision du Brésil (Rede Record), un journal avec un tirage de 2.5 millions d'exemplaires, une entreprise de jets privés, des biens immobiliers de prestige...

En juillet 2014, en présence de la présidente Dilma Rousseff, fut inauguré à São Paulo, le "Temple de Salomon", une réplique du temple détruit il y a plus de 2.000 ans à Jérusalem. Ce magnifique et impressionnant édifice dispose de 10.000 places assises.

L'Eglise Universelle du Règne de Dieu revendique plus de 8 millions de fidèles. 

"Templo de Salomao" à São Paulo
"Templo de Salomao" à São Paulo

2. Igreja Batista


"Eglise Baptiste"

Evangélique traditionnelle

Données DATAFOLHA 2016 :

11% des évangéliques du Brésil

 

Le mouvement religieux baptiste est né au début du 17e siècle aux Pays-Bas et en Angleterre

Au Brésil, les origines de l'Eglise baptiste remonte à 1860 avec l'arrivée des premiers missionnaires d'origine américaine.

Aujourd'hui, l'Eglise compte 9.800 lieux de culte dans le pays.

Première église baptiste (1871) - Etat de São Paul
Première église baptiste (1871) - Etat de São Paul

1. Assembleia de Deus


"Assemblée de Dieu"

Néo-pentecôtiste

Données DATAFOLHA 2016 :

34% des évangéliques du Brésil

 

Un tiers des évangéliques brésiliens sont des fidèles de l'Assemblée de Dieu. Les premiers missionnaires sont arrivés au Brésil en 1910, peu après la naissance de cette Eglise au Etats-Unis.

Aujourd'hui au Brésil, l'Assemblée de Dieu regroupe près de 140 Eglises autonomes, plus ou moins associées. La plus célèbre d'entre elles, est l'Eglise "Assembleia de Deus Vitória em Cristo" fondée en 1959 à Rio de Janeiro et dirigée depuis 2010 par le puissant prédicateur Silas Malafaia .

Avec un patrimoine estimé à 150 millions de dollars par le magazine américain Forbes, Malafaia occupe la troisième place des télévangélistes les plus riches du Brésil. Il est proche de Jair Bolsonaro et a appelé l'ensemble des évangéliques à voter pour lui lors des dernières élections présidentielles.

Silas Malafaia
Silas Malafaia