· 

Le carnaval au Brésil : Rio ou Salvador?

"Sambodromo" à Rio de Janeiro
"Sambodromo" à Rio de Janeiro

Le carnaval est la plus grande fête populaire du Brésil. Officiellement, la fête dure quatre jours, les quatre jours qui précèdent le Mercredi des Cendres, le début du carême. Et l’apothéose a lieu le mardi gras, cette année le 5 mars. De vendredi après-midi à mercredi matin, le pays va vivre au rythme de la samba, des défilés carnavalesques, de la danse et des bals.

 

Partout, la folie s’empare des brésiliens au cours de ce long week-end de tous les excès : des fêtes sont improvisées dans les rues ou organisées dans des espaces dédiés. Et les activités non festives sont mises en veilleuse : les entreprises, les administrations, les banques et les écoles sont fermées. Les hôtels sont pris d’assaut et le prix des chambres explose, multiplié par trois ou par quatre.

 

Au Brésil, les premières fêtes carnavalesques, à l'initiative des portugais, remontent au 17e siècle dans le nord-est du pays. Pour rappel, le carnaval est un fête d’origine chrétienne. En effet, le mot est dérivé de “carne vale” qui signifie “adieu la viande”, qui caractérise la période de 40 jours de privation du carême.

 

Rio de Janeiro


 

A Rio, si les festivités attirent des foules immenses sur les plages de Copacabana et d’Ipanema, le carnaval est célèbre pour le défilé des écoles de samba. Ces groupes défilent dans le sambodrome, un stade spécialement conçu en 1984 par le célèbre architecte Niemeyer. C’est une avenue longue de 700 mètres, flanquée de tribunes en dur.

 

Des milliers de danseurs, de chanteurs et de musiciens, des centaines de chars défilent pendant toute le nuit jusqu’au petit matin : un spectacle somptueux mais également une véritable performance sportive. Chaque école de samba choisit un thème et pendant 1h30, elle produit un show grandiose, fruit d’une année d’efforts. Au final, un groupe est couronné par un jury. 

 

Salvador


 

Plusieurs jours avant le début officiel, voire plusieurs semaines, les brésiliens se préparent et organisent des pré-carnavals, des répétitions de défilés, de danse, de musique et de fêtes. Dans la plupart des villes et des villages, le carnaval se passe dans la rue et le plus célèbre d’entre eux est celui de Salvador, dans l’Etat de Bahia.

 

Alors que le carnaval de Rio constitue avant tout un spectacle (les prix d’accès au sambodrome écartent les moins favorisés), le carnaval de Salvador se déroule dans la rue. C’est le carnaval du peuple et ce sont les participants qui font le spectacle. Cette année, deux millions de personnes vont se défouler et se déchainer, danser au son des percussions, s'enivrer et commettre quelques excès dans le décor envoûtant du quartier historique, le Pelourinho.

 

Pour celui qui souhaite participer et vivre le carnaval par l’intérieur, il n’y a pas à hésiter : Salvador est bien la “ville du carnaval” au Brésil. Et pour ceux qui préfèrent assister à l'un des spectacles les plus grandioses de la planète, le sambodrome de Rio de Janeiro est l'endroit tout indiqué. 

 

Jean-Pol Rihoux