· 

Les 10 meilleurs films brésiliens

Le cinéma brésilien

En novembre 2015, l'Association Brésilienne des Critiques de Cinéma (ABRACCINE) a publié la liste des 100 meilleurs films brésiliens de tous les temps, selon le vote de ses membres. Voyons les 10 premiers films de ce classement. 

 

Ces films sont pour la plupart, représentatifs du "Cinema Novo", un mouvement cinématographique brésilien des années 1960, inspiré par le néoréalisme italien et la Nouvelle Vague française. Ils présentent la réalité sociale du pays, son passé historique ainsi que la pauvreté, à la fois dans les grandes villes et dans la désolation du Nordeste. Cette influence touche toujours le cinéma brésilien actuel.

10. Macunaíma

Macunaíma - Les 10 meilleurs films brésiliens

Réalisateur: Joaquim Pedro de Andrade

Année: 1969

 

Synopsis

Macunaïma, « héros sans caractère », évolue avec désinvolture à travers le pays en changeant de couleur. Né noir d’une mère indienne, il devient blanc sous une pluie magique. Il rencontre des personnages mythologiques et des acteurs de luttes politiques urbaines, tels qu’une guerrillera et un grand patron transmuté en géant cannibale. Macunaíma met en scène le face-à-face problématique entre la culture noire et la culture blanche, tandis que la culture indienne n'est jamais très loin.

 

Voir la bande annonce et les critiques sur Allociné 


9. O Pagador de Promessas (la Parole donnée)

La parole donnée - Les 10 meilleurs films brésiliens

Réalisateur: Anselmo Duarte

Année: 1962

 

Synopsis

Zé do Burro (Leonardo Villar) est un petit propriétaire terrien du Nordeste dont le meilleur ami est un âne. Lorsque son âne tombe gravement malade, à la suite de la chute de la foudre, Zé promet à une prêtresse du Candomblé que si son âne se rétablit, il donnera ses terres aux pauvres et portera une croix, « aussi lourde que celle du Christ », depuis sa ferme jusqu'à l'Église Sainte-Barbe à Salvador de Bahia, où il l'offrira au prêtre local, le jour de la fête de la sainte. Dès la guérison de son âne, Zé entreprend son voyage.

 

Voir la critique su Critique-Film


8. Cidade de Deus (la Cité de Dieu)

La cité de Dieu - Les 10 meilleurs films brésiliens

Réalisateurs: Fernando Meirelles et Kátia Lund

Année: 2002

 

Synopsis

Le film raconte l'histoire de la Cité de Dieu, un quartier violent de Rio de Janeiro, sur une période allant de la fin des années 1960 au milieu des années 1970. Le personnage principal (et narrateur) est issu de ce quartier et veut devenir photographe. À la fois acteur et spectateur des événements, il témoigne ainsi de l'évolution de ce quartier, notamment en ce qui concerne les gangs, l'armement, la drogue et ses amis d'enfance qui ne suivent pas la même voie que lui.

 

Voir la bande annonce et les critiques sur Allociné


7. São Paulo, Sociedade Anônima (São Paulo, Société Anonyme)

São Paulo, Société Anonyme - Les 10 meilleurs films brésiliens

Réalisateur: Luís Sérgio Person

Année: 1965

 

Synopsis

L'histoire se passe au moment de l'euphorie provoquée par le développement de l'industrie automobile au Brésil, à la fin des années 1950. Elle raconte l'histoire de Carlos, un jeune de la classe moyenne de São Paulo, qui a rejoint une grande entreprise. Peu de temps après, il est nommé gérant de cette société dont le patron est un fraudeur fiscal qui collectionne les aventures amoureuses. 

 

Voir les détails sur Allociné


6. O Bandido da Luz Vermelha (Le bandit de la lumière rouge)

La bandit de la lumière rouge- Les 10 meilleurs films brésiliens

Réalisateur: Rogério Sganzerla

Année: 1968

 

Synopsis:

Un énigmatique cambrioleur sévit à São Paulo. Il échappe sans cesse aux services de police jusqu'au jour où un caïd du milieu le trahit. Film phare du cinéma underground défini par son auteur comme "pamphlétaire, poétique, à sensation, sauvage, mal élevé, sanguinaire, prétentieux et révolutionnaire.

 

Voir les critiques sur Sens Critique


5. Terra em Transe (Terre en transe)

Terre en Transe - Les 10 meilleurs films brésiliens

Réalisateur: Glauber Rocha

Année: 1967

 

Synopsis:

L'action se déroule dans un pays imaginaire, l'Eldorado, qui offre, cependant, des similitudes avec le Brésil des années 1960. Au plus fort d'une époque en crise, le poète Paulo Martins est écartelé entre ses aspirations politiques et sa passion artistique. À l'agonie, il évoque, à présent, son parcours. Il a servi deux leaders politiques. L'un, Dom Porfirio Diaz, l'a protégé, utilisant son talent littéraire à des fins de pouvoir. Pourtant, Paulo Martins le trahit pour rejoindre ses adversaires politiques groupés autour de Don Felipe Vieira, dirigeant populiste et démagogique. 

 

Voir les critiques sur Allociné


4. Cabra Marcado para Morrer (Un homme à abattre)

Un homme à abattre - Les 10 meilleurs films brésiliens

Réalisateur:  Eduardo Coutinho

Année: 1984

 

Synopsis:

Film documentaire. En 1962, le chef de la ligue paysanne de Sapé (Paraíba), João Pedro Teixeira, est assassiné par ordre de propriétaires terriens. Eduardo Coutinho commence à faire un film en 1964 sur la vie du paysan, et fait une reconstruction fictive de l'action politique qui a conduit au meurtre. Mais le tournage a été interrompu par le coup d'État militaire de 1964. Dix-sept ans plus tard, en 1981, le cinéaste reprend le projet et cherche Elizabeth Teixeira (la veuve de João Pedro) et d'autres participants au film interrompu.

 

Voir les détails sur Festival de Cannes


3. Vidas Secas

Sécheresse - Les 10 meilleurs films brésiliens

Réalisateur: Nelson Pereira dos Santos

Année: 1963

 

Synopsis:

Années 1940. Une famille de paysans pauvres du Nordeste fuit la sécheresse et la famine. Après une éprouvante marche dans le Sertão, elle parvient jusqu'à la maison délabrée de Tomas, un ami parti tenter sa chance en d'autres contrées. Fabiano, le chef de famille, est embauché comme vacher auprès d'un fazendeiro ayant employé Tomas. La vie n'est guère facile et Fabiano a contracté une dette auprès de son patron. Un dimanche, avant une fête folklorique, Fabiano est provoqué aux cartes par un agent de police. Bien qu'ayant gagné régulièrement, il est frappé et traîné en prison.

 

Voir les détails sur Allociné


2. Deus e o Diabo na Terra do Sol (Le Dieu noir et le Diable blond)

Le Dieu noir et le Diable blond - Les 10 meilleurs films brésiliens

Réalisateur: Glauber Rocha

Année: 1964

 

Synopsis:

L'œuvre met en scène un couple, Manuel et Rosa, bercés dans la misère des terres arides du Sertão. Désirant s'émanciper de leur situation accablante, Manuel tente de revendre deux vaches à son propriétaire, qui, profitant de la toute-puissance de sa condition, use de contraintes soumises au paysan dominé, le conduisant à clôturer la transaction par le meurtre. Astreint à la fuite, Manuel espère trouver refuge et consolation dans les discours fanatiques de l'illuminé Sebastião, promettant une île, terre de paradis où règnerait justice lorsque « la terre et la mer se réuniront ». 

 

Voir les critiques sur Sens Critique


1. Limite

Limite - Les 10 meilleurs films brésiliens

Réalisateur: Mário Peixoto

Année: 1931

 

Synopsis:

Un homme et deux femmes dérivent en mer sur un canot. Épuisés, ils ont cessé de ramer laissant le destin faire son œuvre. L'une des femmes raconte qu'elle s'est échappée de prison mais qu'elle n'a pas, par la suite, retrouvé l'équilibre souhaité. La presse annonce maintenant son évasion, la forçant ainsi à reprendre sa fuite. Au cours de son récit, l'homme a pu ranimer l'autre femme, jusque-là évanouie au fond de l'embarcation. L'existence de celle-ci n'a pas été non plus très exaltante : mariée à un pianiste alcoolique, la jeune femme a fini par quitter son foyer. De son côté, l'homme, veuf, confie qu'il s'est épris d'une femme mariée. 

 

Voir les critiques sur Allociné