· 

Les peuples indigènes du Brésil

Une des plus anciennes représentations européennes d'Indiens du Brésil (Atlas Miller de 1519) - Les peuples indigènes du Brésil
Une des plus anciennes représentations européennes d'Indiens du Brésil (Atlas Miller de 1519)

Les peuples indigènes du Brésil

La Journée de l'Indien

Au Brésil le 19 avril, c'est la Journée de l'Indien - Les peuples indigènes du Brésil
Au Brésil le 19 avril, c'est la Journée de l'Indien

Le 19 avril 1940, des représentants de divers groupes ethniques du continent américain, se sont réunis lors du premier congrès indien interaméricain, organisé au Mexique. Le but de cette rencontre était de discuter de la situation des peuples autochtones après des siècles de colonisation et la constitution d'États nationaux dans les Amériques.

À partir de l'année suivante, plusieurs pays ont choisi la date du 19 avril pour rendre hommage aux peuples autochtones. Au Brésil en 1943, le Président Getúlio Vargas a officialisé la date par décret-loi. Le 19 avril au Brésil, c'est la Journée de l'Indien.


L'extermination des peuples autochtones

Les peuples du Brésil à l'époque de la découverte - Les peuples indigènes du Brésil
Les peuples du Brésil à l'époque de la découverte

Les peuples autochtones du Brésil comprennent un grand nombre de groupes ethniques qui ont habité le pays pendant des millénaires avant le début de la colonisation portugaise. Au moment de la découverte du Brésil en l’an 1500, ces peuples étaient composés de tribus semi-nomades qui vivaient de la chasse, de la pêche, de la cueillette et de l'agriculture. Au début de la colonisation, il y avait 4 grandes nations (et groupes linguistiques) indigènes:

  • Tupi-Guarani: sur la côte atlantique et dans diverses régions de l'intérieur
  • Macro-Jê:  sur le plateau central brésilien
  • Aruak: dans le bassin amazonien
  • Karib: dans le nord du bassin amazonien

La population indigène a été en grande partie exterminée par les conquérants et par les maladies qu'ils ont amenées, passant d'une population de 3 millions en l'an 1500 à environ 150.000 personnes au milieu du 20e siècle, selon les données de la FUNAI, la Fondation Nationale de l'Indien.


La renaissance de l'identité indienne

La Fondation Nationale de l'Indien (FUNAI) - Les peuples indigènes du Brésil
Fondation Nationale de l'Indien (FUNAI)

En 1967 la FUNAI, fondation gouvernementale, a été créée pour défendre les communautés indigènes et préserver leurs territoires et leur culture. Et en 1988, la constitution brésilienne a reconnu officiellement le statut de "peuple traditionnel" et accordé aux communautés indigènes (de même par exemple qu'aux communautés Quilombo) le droit à la propriété de leurs territoires. D'autres organisations et associations brésiliennes et intentionnelles ont également contribué à la reconnaissance et la renaissance des peuples indiens du Brésil. 

A partir des années 1980, le nombre de brésiliens se déclarant autochtones, a très fortement augmenté. D'après la FUNAI, il y avait en 2006  une population d'environ 345.000 Indiens. Lors du recensement de 2010 organisé par l'Institut brésilien de Géographie et de Statistiques, 817.963 brésiliens se sont déclarés autochtones. Il n'y a pas eu une explosion des naissances mais une volonté d'une partie des brésiliens (moins de 0,5% de la population totale du Brésil) d'affirmer leur identité indienne. Selon ce recensement de 2010,  il existe 305 groupes ethniques au Brésil. Parmi les brésiliens qui se déclarent indiens, 37% vivent dans la région Nord (principalement en Amazonie) et 26% dans la Région Nord-Est. 


Les principaux peuples indigènes du Brésil

Recensement de la population de 2010 - Les peuples indigènes du Brésil
Recensement de la population de 2010

Voici les 10 peuples indigènes les plus importants vivant actuellement au Brésil. Ces peuples appartiennent en majorité à 2 grands groupes linguistiques: les Macro-Jê et les Tupi-Guarani.

  • Guarani: 85.000 habitants dans le pays. De la famille Tupi-Guarani, ils vivent dans plusieurs États du Brésil 
  • Ticuna: 50.000 habitants, principalement sur les rives du Rio Solimões en Amazonie
  • Caingangue: de la famille Macro-Jê, ils rassemblent 45.000 personnes réparties dans 4 États du Brésil: São Paulo, Paraná, Santa Catarina et Rio Grande do Sul
  • Macuxi: 30 000 personnes de la famille linguistique Karib, vivent dans l'Etat de Roraima
  • Guajajara: de la famille Tupi-Guarani, les 27.000 Guajajaras vivent dans l'Etat de Maranhão
  • Terena: il y a 26.000 personnes de cette ethnie sur le territoire brésilien. On les trouve dans les États du Mato Grosso, du Mato Grosso do Sul et de São Paulo
  • Yanomami: ce groupe rassemble 26.000 personnes dans les Etats d'Amazonas et de Roraima
  • Xavante: de la famille Macro-Jê, les Xavantes sont au nombre de 18.000 habitants, répartis dans les réserves indigènes de l'Etat du Mato Grosso
  • Potiguara: de la famille Tupi-Guarani, ce peuple compte 18.000 personnes dans les États de Paraíba, Ceará, Pernambuco et Rio Grande do Norte
  • Pataxó: ce groupe rassemble 12.000 personnes dans les Etats de Bahia et Minas Gerais