· 

Le futebol

Stade Maracana à Rio de Janeiro
Stade Maracana à Rio de Janeiro

Quand on évoque le Brésil, on associe immédiatement quelques mots : samba, carnaval, Copacabana ou football, “o futebol” en portugais. Petit rappel, le Brésil est un pays de langue portugaise. En version adoucie!

 

Le Brésil a gagné cinq fois la coupe du monde de football, un record, et a organisé à deux reprises cette compétition. Ironie du sort, ce fût à chaque fois une grande tragédie.

 

En 1950, alors que les 200.000 personnes présentes au stade du Maracaña à Rio de Janeiro, inauguré pour l’occasion, attendent le sacre mondial, la “Seleção” (l’équipe nationale) se fait battre contre toute attente par l'Uruguay, le petit pays voisin. Et en 2014, tout le monde a encore en mémoire l’humiliation subie face aux allemands.

 

Heureusement depuis juin 2016, avec la nomination de Tite au poste d'entraîneur, l’équipe enchaîne les victoires et est d’ores et déjà qualifiée pour la prochaine coupe du monde qui aura lieu en 2018 en Russie. Le beau jeu, la rapidité, la créativité, la technique, le talent inné des joueurs brésiliens et leur amour du ballon rond, ont fait du Brésil le pays du football. A tel point que les joueurs brésiliens constituent la principale source de recrutement des plus grands championnats du monde (Allemagne, Italie, Angleterre, Espagne et France) mais également de championnats émergeants comme la Chine qui dispose de budgets colossaux.

 

Selon le site allemand Transfermarkt, référence en matière de valeur marchande des joueurs, près de 2.200 footballeurs professionnels brésiliens évoluent dans 137 championnats étrangers. Pas tous bien entendu dans des clubs de haut niveau... 

52 semaines, 52 chroniques dans un livre de 234 pages