· 

Qu'est-ce qu'on mange et combien ça coûte?

Petit-déjeuner à Pirenopolis
Petit-déjeuner à Pirenopolis

Voilà bien deux préoccupations majeures pour toute personne qui s’installe à l’étranger ou qui souhaite y résider quelques temps.

 

Le Brésil est un pays immense, presque aussi grand que l’Europe. Si la cuisine brésilienne est très variée avec des influences africaines dans le nord-est ou italienne dans le sud, les denrées de base sont identiques : riz, haricots, manioc… Il faut bien le dire, on est très loin de l’incroyable diversité des cuisines auxquelles on peut goûter en Europe.

 

Il y a bien entendu de très grandes tables au Brésil. Le guide “Quatro Rodas”, l’équivalent de notre guide Michelin, recense une bonne trentaine de 2 et 3 étoiles pour tout le pays, dont plus de 20 pour la seule ville de São Paulo et 5 à Rio. Quant au fameux guide rouge dans son édition 2017, il dénombre 13 étoilés à São Paulo et 6 à Rio. La plupart de ces restaurants très haut de gamme, proposent des plats à consonances italienne, asiatique, française ou contemporaine.

 

A São Paulo, une agglomération de plus de 20 millions d’habitants, soit le dixième de la population du Brésil, il est possible de trouver pratiquement tout type de nourriture imaginable. Par exemple, la société d’origine bruxelloise “Le Pain Quotidien” y dispose de cinq implantations dont certaines dans de magnifiques bâtiments. Pour mémoire, l’enseigne est également présente à Rio et à Brasilia.

 

Pour ma part, je vis à Goiânia (près de 1,5 million d’habitants), la capitale de l’État de Goiás dans le centre du Brésil... 

52 semaines, 52 chroniques dans un livre de 234 pages