· 

Top 10 des pires villes du Brésil sur le plan sanitaire

L'Organisation d'Intérêt Public, TRATA BRASIL (http://tratabrasil.org.br/) est chargée d'améliorer la qualité de vie et de prévenir les maladies en informant et en responsabilisant la population aux problèmes sanitaires, à la préservation des ressources en eau, à la collecte et au traitement des eaux usées et d'autres résidus ou encore, à la propreté urbaine.

 

Chaque année, cet institut dresse un rapport et un classement de la situation sanitaire des 100 villes les plus peuplées du pays, soit des villes qui font toutes plus de 270.000 habitants. Ce classement est établi sur base de 12 critères, principalement basés sur la collecte et l'assainissement des eaux usées. Au final, une note sur 10 est attribuée à chacune de ces villes.

 

Dans le rapport annuel de 2018, la ville la mieux classée, Franca, dans l'Etat de São Paulo obtient une note de 9.69/10, alors que la pire (la première de ce classement "à l'envers") reçoit la note peu enviable de 0.88/10. Et, 58 de ces 100 villes obtiennent une note supérieure à 6/10.

 

Concernant les 5 plus grandes villes du pays, São Paulo obtient une note de 7.92/10, Rio de Janeiro 6.86/10, Brasilia 7.28/10, Salvador 6.77/10 et Fortaleza 5.38/10. Notons qu'une bonne note de 7.89/10 est décernée à Goiânia, où je vis.

 

Voici le classement non pas des 10 villes les mieux classées, mais des 10 pires villes du Brésil sur le plan sanitaire. Quatre de ces villes sont situées dans l'Etat de Para (région Nord) et 3 dans l'Etat de Rio de Janeiro (région Sud-Est). Remarquons que 4 de ces villes (dont la pire) sont des capitales d'Etat, toutes dans la région Nord.

10. Gravatai

 

Note TRATA BRASIL 2018 sur la situation sanitaire : 3.10/10

 

Région Sud

Etat de Rio Grande do Sul

 

Population : 274.000 habitants

 

Un peu étonnant de découvrir à cette place une ville proche de Porto Alegre (note 7.44/10), la capitale de l'un des Etats du Brésil les plus développés sur le plan économique et social. Et pourtant, une autre grande ville de l'agglomération, Canoas (note 3.84/10) fait également partie des très mauvais élèves.


9. Duque de Caxias

 

Note TRATA BRASIL 2018 sur la situation sanitaire : 3.07/10

 

Région Sud-Est

Etat de Rio de Janeiro

 

Population : 887.000 habitants

 

La baie de Guanabara (la baie de Rio de Janeiro) est extrêmement polluée, on a pu le constater lors des derniers jeux olympiques. Le nord de l'agglomération de Rio, en particulier, est très mal en point sur le plan sanitaire. C'est le cas pour la ville de Duque de Caxias.


8. Nova Iguaçu

 

Note TRATA BRASIL 2018 sur la situation sanitaire : 2.99/10

 

Région Sud-Est

Etat de Rio de Janeiro

 

Population : 797.000 habitants

 

Nous restons dans l'agglomération nord de Rio de Janeiro.


7. São Gonçalo

 

Note TRATA BRASIL 2018 sur la situation sanitaire : 2.74/10

 

Région Sud-Est

Etat de Rio de Janeiro

 

Population : 1.044.000 habitants

 

Toujours dans la baie de Guanabara, mais de l'autre côté, face à Rio. Dans cette vaste baie, qui pénètre une trentaine de kilomètres dans les terres, la majorité des eaux usées y est déversée sans traitement.


6. Macapá

 

Note TRATA BRASIL 2018 sur la situation sanitaire : 2.60/10

 

Région Nord

Etat de Amapá

 

Population : 465.000 habitants

 

La capitale de l'Etat d'Amapá (Etat à la frontière avec la Guyane française), se trouve juste sur l'équateur, sur la rive gauche de l'Amazone. Comme c'est le cas pour de nombreuses localités situées sur les berges du fleuve, les eaux usées y sont déversées sans assainissement.


5. Manaus

 

Note TRATA BRASIL 2018 sur la situation sanitaire : 2.56/10

 

Région Nord

Etat de Amazonas

 

Population : 2.094.000 habitants

 

Manaus, la Capitale de l'Etat d'Amazonas est campée sur les rives du Rio Negro, à proximité de son confluent avec l'Amazone. L'immense fleuve sert de dépotoir à la plus importante métropole de la région Nord du Brésil.


4. Santarém

 

Note TRATA BRASIL 2018 sur la situation sanitaire : 2.47/10

 

Région Nord

Etat de Pará

 

Population : 294.000 habitants

 

Santarem est un Important port sur l'Amazone, à mi-distance entre Manaus et l'océan. Sur le plan sanitaire : même constat alarmant que pour de nombreuses villes en bordure de l'Amazone et de ses affluents.


3. Belém

 

Note TRATA BRASIL 2018 sur la situation sanitaire : 2.43/10

 

Région Nord

Etat de Pará

 

Population : 1.446.000 habitants

 

Belém, la capitale de l'Etat de Pará est située sur la rive droite du Tocantins et non en bordure de l'Amazone comme certains l'imaginent. L'embouchure de l'Amazone et celle du Tocantins, plus au sud, sont reliées par le Rio Para. L'ensemble forme un estuaire commun parsemé d'îles dont celle de Marajó, de la taille de la Suisse.


2. Ananindeua

 

Note TRATA BRASIL 2018 sur la situation sanitaire : 1.14/10

 

Région Nord

Etat de Pará

 

Population : 510.000 habitants

 

Dans l'agglomération de Belém.


1. Porto Velho

 

Note TRATA BRASIL 2018 sur la situation sanitaire : 0.88/10

 

Région Nord

Etat de Rondônia

 

Population : 511.000 habitants

 

En pleine jungle amazonienne, la capitale de l'Etat de Rondônia, à la frontière avec la Bolivie, affiche un situation sanitaire proche du zéro.

La pire du Brésil!