· 

C'est l'hiver au Brésil!

Sao Joaquim, dans le sud du Brésil - 21 juin, le début de l'hiver au Brésil
Sao Joaquim, dans le sud du Brésil
21 juin, c'est l'hiver au Brésil!
La température moyenne, selon les mois de l'année

21 juin, le début de l'hiver au Brésil

“Frio, gelado”... Pas de doute, c’est l’hiver ici au Brésil. “Il fait froid, glacial" signifie que la température au lever du soleil n’est que d’une quinzaine de degrés. Du moins, dans le centre du pays où je vis.

 

Car dans les États du sud (Paraná, Santa Catarina et Rio Grande do Sul), il fait vraiment froid : ce matin la température n’était que de 5° et, il avait gelé sur le relief. Dans ces États, la température dépassera les 20° dans le courant de la journée et ici, il fera 30°.

 

Comme vous le savez, dans l’hémisphère sud, l’hiver commence en juin et l’été en décembre. Et vous n’y aviez sans doute pas pensé, l’exposition la plus ensoleillée se situe plein nord. Voyager de l’Europe vers le Brésil, c’est partir vers l’ouest mais surtout partir vers le sud. Le décalage horaire est de 5 heures d’avril à octobre et de 3 heures pour l’autre partie de l’année. L’explication est simple, lorsqu’en Europe on passe à l’heure d’hiver, au Brésil on passe à l’heure d’été. Et vice-versa. Les dates ne correspondent pas exactement et pendant quelques semaines, le décalage est de quatre heures.

 

Au Brésil le climat est très varié et les saisons sont plus marquées au fur et à mesure que l’on descend vers le sud. La distance entre le nord et le sud, est de 4.400 kilomètres et le pays s’étend de l’équateur au nord, jusqu’à 30° de latitude au sud, soit la même position que le sud de l’Australie ou que l’Afrique du Sud. Dans l’hémisphère nord, le Maroc ou la Floride aux États-Unis se trouvent aux alentours du trentième parallèle.

 

Mis à part des régions comme l’immense bassin de l’Amazone et son climat équatorial ou le Sertao, une vaste étendue aride plus grande que la France, située dans le nord-est, le climat est très agréable tout au long de l’année au Brésil.

 

A Goiânia, sur les hauts plateaux du centre du pays, à une altitude de 750 mètres, la température maximum moyenne est de l’ordre de 30 ° tout au long de l’année, hiver comme été. La différence entre l’hiver et l’été se situe essentiellement au niveau des températures minima. Les températures les plus basses sont enregistrées tôt le matin et dans le courant de la journée, hiver comme été, le thermomètre grimpe à une trentaine de degrés. La température minimum moyenne est de l’ordre de 14° en hiver et de 20° en été.

 

A titre de comparaison, la température maximum moyenne à Bruxelles est de 6° en hiver (30° en hiver à Goiânia) et de 22° en été. La température minimum moyenne est de 1° en hiver (14° à Goiânia) et de 13° en été. Les hivers sont donc peu marqués dans la plus grande partie du Brésil. Dans le sud, l’hiver est plus présent avec une température minimum moyenne de l’ordre de 5° sur les reliefs. En août 1991, une température de -10° a été enregistrée à São Joachim (altitude 1.360 mètres) dans l’État de Santa Catarina. Et en ce début d’hiver au Brésil, les publicités des agences de voyages vantent les plaisirs du climat européen (froid et gel) tout en restant au Brésil. En effet, des hôtels de style "chalets montagnards" peuvent donner l’illusion de se trouver en Bavière ou en Italie du nord.

 

Plus que les saisons traditionnelles que nous connaissons en Europe, l’année est divisée entre la saison des pluies (de novembre à avril) et la saison sèche le reste de l’année. En hiver, pour mémoire, de juin à septembre, il ne pleut en moyenne qu’un seul jour par mois. Cela fait d’ailleurs plus d’un mois, qu’il n’y a plus eu une goutte de pluie ici à Goiânia.

 

Toutefois, grâce à l’immense forêt amazonienne, le Brésil est bien arrosé, exception faite du Sertao au nord-est. A Goiânia, on enregistre une bonne centaine de jours de pluie en moyenne par an (200 à Bruxelles). Et lorsqu’il pleut, mieux vaut se mettre à l’abri car il tombe des cordes : 1.570 mm de précipitation annuelle, c’est-à-dire deux fois plus qu’à Bruxelles. Pour résumer, il pleut deux fois moins souvent qu’à Bruxelles mais les jours de pluie, la quantité d’eau déversée est quatre fois supérieure à celle constatée en Belgique.

 

Conséquence de tout ceci, l’ensoleillement est important : plus de 2.600 heures par an, soit les mêmes statistiques que la Côte d’Azur en France. Etant donné l’absence de pluie pendant l’hiver, le soleil est particulièrement présent à cette époque de l’année. Malgré des journées assez courtes (le soleil se couche avant 18 heures), l’ensoleillement pendant les mois de juin, juillet et août, est de l’ordre de 280 heures par mois.

 

Pour conclure, l’hiver ici est très agréable. De l’aube (vers 6h30) au crépuscule, c’est plein soleil avec une température, d’une quinzaine de degrés au lever du jour, qui grimpe rapidement pour atteindre une petite trentaine de degrés. L’hiver est plus agréable que l’été. En effet, de novembre à mars, presque tous les jours, de violentes averses (heureusement ponctuées de périodes ensoleillées) inondent le pays, et la chaleur est parfois incommodante.

 

Jean-Pol Rihoux